L’empathie des blagueurs

woman-64145_1280[1]

On m’a récemment fait un canular que je n’ai pas apprécié.
On m’a dit ensuite que j’avais été susceptible puisque je ne l’avais pas appréciée…

Résumé des épisodes précédents
Celle-ci consistait, grosso modo, à me mettre en contact avec un interlocuteur qui était (le personnage) un énorme enfoiré de m très désagréable, insultant, idiot, pas conciliant…
Bref, j’ai vécu 5 minutes très désagréables, avec pour seule porte de sortie un simple « mais non c’est pas vrai ! ».

Si cet interlocuteur avait existé, ça n’aurait eu aucun impact sur ma vie, le fait qu’il n’existe pas n’en a donc aucun non plus,
Je n’ai donc pas eu l’énorme soulagement que pourrait ressentir la victime d’une caméra cachée à laquelle on fait croire, par exemple, au crash d’un avion tout proche,
Je n’ai pas eu non plus l’effet durable de l’adrénaline que procurerait une caméra cachée extraordinaire, l’arrivée d’extra-terrestres mécontents par exemple.
J’ai simplement vécu 5 minutes désagréables, gratuites.

Je comprends que ça fasse rire et je ne juge pas ceux qui trouvent ça drôle. Je n’en ai d’ailleurs aucunement voulu à la personne responsable.

Cela dit, ça m’a fait réfléchir sur le sujet, j’ai découvert une relation directe entre ceux qui ont trouvé ça drôle, avec leur appréciation des émissions de type VideoGag, dans lesquelles on voit une série de gens, d’enfants, d’animaux, qui tombent, se font mal (ou pas, d’après le générique), qui font des chutes…

Après une mini enquête interne dans mon entourage (voyez le professionnalisme…), il est apparu que les gens qui ont trouvé cette petite blague, drôle, aiment les VideoGag ainsi que les caméras cachées dans lesquelles la victime porte bien son nom.
Bizarrement, ces personnes, et uniquement celles-ci, ont cru que j’étais, à la suite de l’événement, vexé, et que j’en voulais à celui qui me l’a fait subir. Alors que pas le moins du monde, je n’ai juste pas apprécié mon expérience, mais en aucun cas je ne lui en veux !
Peut être suis-je allé trop loin dans mon raisonnement, mais je trouve qu’il a encore du sens, mais j’y ai encore pensé.
Les gens qui ont apprécié le canular, aiment les VideoGags, s’amusent de la douleur (faible) d’autrui, et ont tous mal interprété ma réaction,
Comme s’ils manquaient d’empathie, comme si comprendre les sensations de l’autre n’était pas évident pour eux.

J’ai trouvé ça amusant d’en arriver là, et chaque fois que l’occasion se présente, j’essaie de vérifier mon hypothèse qui a l’air de se vérifier jusque là.

Je suis d’accord, c’est de la philosophie et de la science de comptoir, mais j’ai bien aimé mon raisonnement.
Personnellement je préfère voir quelqu’un vivre quelque chose d’incroyable, d’extra-ordinaire, plutôt que de le voir souffrir, ne serait-ce que pour du divertissement…

Pour finir, je vous donne deux exemples de caméras cachées que je trouve géniaux, voilà, pour moi une vraie caméra cachée, la personne vit vraiment quelque chose d’incroyable !
Une pub virale pour TNT qui a posé, en deux endroits, à un an d’intervalle, un bouton rouge dans une rue.
« Push to add Drama ! » peut-on lire sur un panneau.
Ceux qui appuient voient leur journée changer d’une façon tellement incroyable, ça doit les marquer pour bien longtemps !
Voici celle de l’année dernière :

Et celle de cette année :

Voilà une caméra cachée qui vaut d’être vécue par la victime !

 

Image

Got2Be Tricked

Leave a Reply